عاجل

تقرأ الآن:

اتفاقية السلام الكولومبية بين الرفض والقبول


كولومبيا

اتفاقية السلام الكولومبية بين الرفض والقبول

عملية السلام في كولومبيا التي مرت بثلاث مراحل إخفاق في السابق أعوام 1984 و1991 و1999، شهدت تقدما كبيرا بعد توقيع اتفاقية السلام بين السلطات الكولومبية وقوات الجيش الثوري الكولومبي “فارك” في هافانا في 23 من حزيران/يونيو الماضي منهية صراعا داميا دام نحو نصف قرن، أودى بحياة نحو 260 ألف شخص وفقدان 45 ألفا آخرين وتشريد نحو 6.9 ملايين إنسان.

اتفاقية السلام الأولى مع قوات الفارك تقضي بتسريح أكثر من 5700 قاتل، لكن الكولومبيين صوتوا بنسبة 50.24 في المئة ضد تحول الفارك إلى حركة سياسية شرعية ووقف نهائي لإطلاق النار في استفتاء أجري في الثاني من أكتوبر الماضي.

الناس نددوا بالتراخي في معاقبة مرتكبي الجرائم الخطيرة. ما يشكل نقطة خلاف أخرى أمام تطبيق اتفاقية السلام.

أنصار رفض خطوات التساهل في الاتفاقية، يقترحون تطبيق عقوبات ضد حركة فارك ويرفضون رؤيتهم شركاء في الحياة السياسية. الرئيس السابق ألفارو أوريب الذي يمثل معسكر المعارضة يطالب بمعاقبة عناصر الجيش الثوري وميثاق وطني واسع.

**

ARCHIVES.

Generic and title/ Signing of the association agreement – Brussels, 6th june 1963 – Turkish ambassador (right) and EC representative (b/w)/
Association Council, Brussels, 1985/
Visit of the Turkish Prime minister, Mrs Ciller, at the Commission. Meeting with J. Delors – Brussels, 11/01/1994/
European Council in Luxembourg, december 1997: round table (confirmation of the Turkey \‘s eligibility for accession)/
European Council in Luxembourg, december 1997: Group photo/
European Council in Brussels, 16-17/12/2004 (decision to open the negociations) : arrival of Recep Tayyip Erdogan with Abdullah Gül. Entrance of the delegations in the meeting room/ The city of Istanbul/ ©/ END/ et encore 2005
archives UER ENV BELGIUM

La Turquie négocie depuis des années son adhésion au bloc européen .

Septembre 1963 : la CEE et la Turquie signent un accord d’association, dit “accord d’Ankara”. Il prévoit le renforcement des relations économiques et commerciales, afin d’instaurer in fine une union douanière.
1er janvier 1996 : l’Union douanière, prévue par l’accord d’association entre l’UE et la Turquie entre en vigueur.

mais les tractations sont actuellement enlisées. Les négociations sur l’adhésion de la Turquie ont officiellement débuté en 2005.
du processus d’adhésion entamé en 2005,

Trois decennies apres la deposition de la deamnde d’adhesion de la Turquie a l?UNion europeenne,cette adhesion est mise en cause par les deux aprties turque et europeenne suite a plusiseurs evenements qui ont marque la periode de la presidence de REcep Tayeb Erdogan.
La Turquie qui négocie depuis des années son adhésion au bloc européen est maintenant soumise a un examen colossal qui se traduit par les menaces d’un cote de provenance de l’Europe qui accuse Ankra de bafouiller les droits de l homme et d un autre cote de la part de Ankara qui veut aussi reflichir encore sur la procedure de l’adhesion .

2013 EUBX EU TURKEY

L’Union européenne a décidé de repousser les discussions sur l‘éventuelle adhésion de la Turquie à l’ Europe.
Le nouveau chapitre qui devait s’ouvrir était le premier depuis 2010. Il serait repoussé à octobre après sortie d’un rapport de la Commission.
C’est l’Allemagne qui a lancé l’initiative, soutenu par plusieurs autres états membres, comme l’Autriche, suite au traitement que le gouvernement turque fait des révoltes nationales.
“Ils doivent réfléchir à leur procédure et au comportement de la police et de l’armée. Il doit y avoir un geste de la part de la Turquie avant que l’on commence les négociations sur l’ouverture d’un nouveau chapitre.”
L’Europe espère marquer ainsi son mécontentement de l’usage d’Ankara de canons à eau et de gaz lacrymogènes contre les manifestants.
En deux semaines, les heurts entre la population et la police ont tué quatre personnes , dont un policier et ont blessé 7500 personnes.

.

En effat les rapports se sont entre ankara et Bruxelles se sont deeriores suite au coup d’Etat manque de juillet 2015 et les purges annonces par les autorites turques contre les soupconnes……
Erdogan qui accuse L’europe de soutenir les putshistes, a montre une volonte de s’orienter vers les pays de l’Est .

set up

En realite la partie europeenne avance querlques arguments ne benificiant pas aux rapprochement des point de vue et notamnet la monte des actions terroristes au sein de l’Europe et la montee de l’Islamophobie selon cet analyste.
Analysts say the EU’s indifference to Turkey reflects rising anti-Muslim sentiment and its unwillingness to deal with the refugees in the country.

“Turkey can hardly be accepted as an EU member due to the existence of Islamophobia in Europe. The EU is now trying to avoid neighboring Iran, Iraq and Syria, the countries that border Turkey. Furthermore, the three million Syrian refugees in Turkey will also become a burden for the EU if it accepts Turkey’s membership,” said Nail Alkan, a scholar of international relations.

Malgres les discordes Mogerini insiste sur le dialoguqe et la poursuite du processus de l’adhesion de léa tuquie au sein de l’union europeenne.

referendum

Les tensions ont atteint de nouveaux sommets ces dernières semaines, M. Erdogan évoquant l’organisation d’un référendum pour décider de poursuivre ou non le processus d’adhésion.

En revanche Erdogan souhaite avoir lavis du peuple sur cette question par l’organisation d’un referendum en 2017.

Turkish President Tayyip Erdogan says a national referendum could be called to decide on whether to continue membership talks with the European Union, and reiterates plan for a referendum on reinstating the death penalty if approved by parliament. Erdogan a demandé aux Turcs la semaine dernière de rester patients à l’égard de l’Europe jusqu’à la fin de cette année, mais il a également indiqué qu’il envisageait la possibilité d’organiser un référendum sur l’adhésion de l’UE. Ce dernier serait organisé en 2017.

ANKARA, TURKEY (NOVEMBER 14, 2016) (SOUNDBITE) (Turkish) TURKISH PRESIDENT, TAYYIP ERDOGAN, SAYING: (PARTLY COVERED WITH IMAGE OF AUDIENCE CLAPPING) “As a president I am telling you this: let’s be patient until the end of this year, then we will go to the people. Sovereignty unconditionally belongs to the people, so let’s go to the people. Even Britain went to the people. They didn’t need it as they were already part of the EU. Britain said ‘let’s exit’, and they left. Now it is our turn.”

peine capitale
“As a president I am telling you this: let’s be patient until the end of this year, then we will go to the people. Sovereignty unconditionally belongs to the people, so let’s go to the people. Even Britain went to the people. They didn’t need it as they were already part of the EU. Britain said ‘let’s exit’, and they left. Now it is our turn,” Erdogan said.

SOUNDBITE (English), Federica MOGHERINI, High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy / Vice-President of the EC,

outefois, la majeure partie des Etats membres de l’UE – tout comme le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini – sont opposés à un arrêt de ces discussions avec la Turquie en dépit de tensions croissantes.
Le gel des relations est “un scénario dans lequel tout le monde est perdant”, a estimé mardi à Strasbourg Mme Mogherini, plaidant pour “garder les canaux (de communication) ouverts” avec Ankara.

If the accession process came to an end, I believe we would, both, find ourselves in a loose loose scenario. Europe would loose an important channel for dialogue and leverage with Turkey. Turkey would loose a lot.

SOT La Turquie, a-t-il déclaré dimanche, pourrait frapper à la porte de l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), une structure coparrainée par la Chine et la Russie.
et par surencher,Erdogan annonce une nouvelle orientation de la Turquie vers SCO et renforcer ses les relations blaterales avec Moscou.
SOT

One Turkish political expert holds the view that joining the SCO will provide Turkey with new cooperation opportunities, in addition to those provided by the EU. SOUNDBITE (English) Huseyin Bagci, chair, Department of International Relations, Middle East Technical University:

“If Europe does not provide Turkey any date, any concrete offer, then Turkey can stop the negotiations. Turkey will still have relations with European countries, but in this new space, Turkey will have done a broader economic, social, political space to act. This seems to be very advantageous, and the president is aware of it, but whether Turkey will join it in the final analysis, we will see,” said Huseyin Bagci, the chair of the Department of International Relations at Middle East Technical University in Ankara.

mais les tractations sont actuellement enlisées. Les négociations sur l’adhésion de la Turquie ont officiellement débuté en 2005.

La procédure d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne fait suite au dépôt d’une demande d’adhésion à
a Communauté européenne le 14 avril 1987. La Turquie est un État tiers associé à l’Union européenne et aux communautés qui l’ont précédée depuis 1963. La Turquie a signé un accord d’union douanière avec l’Union en 1995 et a officiellement été reconnue candidate le 12 décembre 1999 lors du sommet européen d’Helsinki. Les négociations commencèrent le 3 octobre 2005. La demande d’adhésion est devenue un sujet de controverse majeur parmi les élargissements en cours de l’Union européenne2.

**

La Turquie a déposé une demande d’adhésion à l’Union européenne dès 1987, mais n’a été reconnue candidate qu’en 1999, les négociations commençant six ans plus tard. Pour que la Turquie soit membre de plein droit de l’UE, il faut que les parties en présence discutent et se mettent d’accord sur « les acquis communautaires », qui regroupent la somme des droits et des obligations juridiques qui lient les membres de l’UE.

Ces acquis sont divisés en 35 chapitres distincts, négociés un à un. Parmi eux, on compte par exemple la libre circulation des personnes (chapitre 1), la politique agricole (chapitre 11) ou encore la politique étrangère, de sécurité et de défense (chapitre 31).

Préalablement à l’ouverture des différents chapitres, un processus d’examen vérifie la conformité ou non des différentes lois turques avec les textes de l’Union européenne. Actuellement, l’évaluation de la Commission européenne (lien en anglais) ne pointe que quatre chapitres où la compatibilité des lois est dans un état de conformité avancé.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/01/la-turquie-dans-l-union-europeenne-ca-n-est-pas-pour-bientot_4962122_4355770.html#zzXqVpLKKbJvbUjZ.99

intro
processus d’adhésion turque à l’Union européenne est d’ores et déjà le plus long qui ait été engagé par le bloc européen.
En savoir plus sur

JvbUjZ.99
Ankara est “un partenaire important” de l’Union, le projet de résolution considère que la Turquie n’affiche plus “la volonté politique” de coopérer, “les actions de son gouvernement la détournant encore plus de sa voie européenne”.

**

Les critères politiques à satisfaire sont les suivants : le pays candidat doit disposer d’institutions stables garantissant la démocratie, l’Etat de droit, le respect des minorités et leur protection.

coup etat

obstacles
La Turquie est plus que jamais au coeur de l’actualité. La tentative manquée de coup d’Etat par une branche de l’armée en juillet 2016 vient s’ajouter aux violentes répressions des manifestations par le régime de Recep Tayyip Edogan fin mai 2013, à la réforme judiciaire engagée en janvier 2014, et à

la crise des migrants du début de l’année 2016 qui ont ravivé le débat sur l’adhésion turque à l’Union européenne. Une discussion vieille de presque 50 ans déjà, qui divise profondément les Européens. Car au-delà de la Turquie, ce sont les questions des frontières de l’Europe et de la nature de projet européen qui sont en jeu. Les négociations d’adhésion ont repris le 5 novembre 2013, avec l’ouverture d’un nouveau chapitre relatif à la politique régionale. Des 35 chapitres qui constituent le processus d’adhésion, 16 ont été ouverts et un seul a été bouclé.

2014
La situation s’est encore dégradée depuis la réforme judiciaire engagée en janvier 2014 et qui a menée à une véritable purge au sein de la police et de la justice. L’Union européenne a critiqué cette mesure, faisant part de son inquiétude quant à la séparation des pouvoirs en Turquie.

**

critique europe turquie:
d’aggraver les tensions entre l’Union européenne et la Turquie qui manifeste sans cesse son irritation face aux critiques européennes concernant la situation des droits de l’Homme sur son territoire.

coup etat

sont favorables au gel des négociations d’adhésion de la Turquie en raison de la répression en cours depuis le coup d’Etat avorté de juillet.
a réintroduction de la peine capitale par le gouvernement turc

sont favorables au gel des négociations d’adhésion de la Turquie en raison de la répression en cours depuis le coup d’Etat avorté de juillet.
a réintroduction de la peine capitale par le gouvernement turc aurait pour conséquence de conduire à une suspension officielle du processus d’adhésion”

migration mars 2016 Certains dirigeants européens craignent en particulier que le régime turc ne renonce à appliquer l’accord sur les migrants signé en mars dernier avec l’Union et ne bloque plus les flux de réfugiés qui tentent d’atteindre l’Europe. La Turquie compte sur son sol près de trois millions de réfugiés syriens.
La situation inédite provoquée par la crise des migrants en mer Méditerranée a poussé les Etats membres de l’UE, et en premier lieu l’Allemagne, à passer un accord controversé avec la Turquie au début de l’année 2016, dans lequel les Turcs acceptaient d’accueillir les migrants arrivés illégalement en Grèce et de les rapatrier vers des pays d’accueil de l’UE. Cet accord, qui a permis la réouverture de chapitres de négociations, a été plusieurs fois remis en cause. Le processus de libéralisation des visas pour les Turcs visitant l’UE a été engagé, mais semble compromis. En effet, l’instabilité politique liée à la tentative de coup d’Etat par l’armée turque en juillet 2016 a fait craindre un durcissement du régime du président Erdogan. Federica Mogherini a mis en garde le président turc sur toute atteinte aux droits de l’Homme liées à la répression des putschistes et des opposants au régime.Le 21 juillet 2016, la Turquie déclare qu’elle “dérogera temporairement” à la Convention européenne des droits de l’Homme pendant la durée de l‘état d’urgence.

Ankara se montre positive et deamnde aider les migrants:

VISA
visas
La Turquie s’engageait en particulier à reprendre les migrants clandestins passés par son territoire pour arriver en Europe.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/01/la-turquie-dans-l-union-europeenne-ca-n-est-pas-pour-bientot_4962122_4355770.html#zzXqVpLKKbJvbUjZ.99

Ankara attend dans l’immédiat une suppression de l’obligation de visa pour ses ressortissants à l’entrée dans l’UE, dans le cadre du pacte conclu avec l’UE pour freiner l’afflux des migrants vers l’Europe passant par son territoire. Mais les discussions sur ce point sont également très

mars 2016 agreement
Italy has borne the brunt of new arrivals since the implementation in March of an agreement between the European Union and Turkey to curb the flow of migrants sailing for Greece.

fin L’UE a émis des critiques sur l’ampleur des purges qui ont suivi le putsch manqué, frappant notamment le principal parti prokurde, le HDP, dont les dirigeants sont incarcérés.

Fin

Avant fin Shanghai Cooperation Organization

SOURCE:

STORY NUMBER: cctv018240

Turkey’s willingness to join the Shanghai Cooperation Organization (SCO) is a way to put pressure on the Europe Union (EU) and to seek a broader international cooperation space, according to Turkish political analysts. One Turkish political expert holds the view that joining the SCO will provide Turkey with new cooperation opportunities, in addition to those provided by the EU.

4. SOUNDBITE (English) Huseyin Bagci, chair, Department of International Relations, Middle East Technical University:

The Turkish leader frequently accuses the EU of applying “double standards” and throwing hurdles to block Turkey’s EU membership bid.He has also accused several EU countries of backing Kurdish militants and other violent groups operating in Turkey.

**

الرئيس الكولومبي السابق وزعيم المعارضة – ألفارو أوريب، يقول:
“أهنئ جميع الذين بذلوا الجهود لقراءة الاتفاقية، الذين يريدون السلام، لكنهم قالوا “لا” لاتفاقية السلام الموقعة في هافانا. أقول للشباب الكولومبي: السلام هو مسألة رائعة، لكن اتفاقية السلام في هافانا مخيبة للآمال”.

نصر “لا” وقع كخيبة كبيرة على أنصار “نعم“، لكن الرئيس الكولومبي الحالي خوان مانويل سانتوس الذي تسلم جائزة نوبل للسلام في الشهر الماضي، على جهوده من أجل السلام، أكد أن وقف إطلاق النار يبقى ساري المفعول.

الرئيس الكولومبي – خوان مانويل سانتوس، يقول:

“الآن سيقرر كل واحد منا أي طريق يجب أن نسلك للسلام، السلام الذي نريده جميعا، الممكن والذي نستطيع تعزيزه في هذه الحالة. لن أستسلم. سأستمر في البحث عن السلام إلى آخر لحظة من ولايتي”.

في 28 من تشرين الأول/أكتوبر الماضي بدأت في كوبا مفاوضات أخرى. وقد قرر أنضار الاتفاق الحفاظ على الحوار من خلال اقتراح تعديلات أولية على الاتفاقية.

الاتفاقية الجديدة أنجزت بين الحكومة الكولومبية وحركة فارك في الثاني عشر من الشهر الجاري. بالنسبة للحكومة الاتفاقية الجديدة تحتوي على تعديلات في المادتين ستة وخمسين وسبعة وخمسين اللتين أثارتا المعارضة.

وقف إطلاق النارمع الفارك سيمتد حتى نهاية العام الجاري لكن المعارضة الكولومبية رفضت النسخة الجديدة من الاتفاقية. أما المدافعين عن الاتفاقية، فيتوقعون أن يستفيد الكونغرس من التصويت الشعبي لأنه يمثل جميع مناطق البلاد.

المسؤولون الكولومبيون ومراقبو تطبيق عملية السلام من قبل فارك، لاحظوا انتشار ظاهرة أصبحت واضحة بشكل مثير، وهي سيطرة مجموعات إجرامية مسلحة على المناطق التي تنسحب منها قوات الجيش الثوري.

لكل خبر أساليب عدة لمعالجته: اكتشف وجهات نظر صحفيي يورونيوز العاملين ضمن الفريق الواحد، كل منهم عبر عنها بأسلوبه وبلغته الأم.

المقال المقبل

العالم

أردوغان: تصويت البرلمان الأوروبي على تجميد المفاوضات لا قيمة له